Comment fonctionne la cryothérapie ?

Dernière mise à jour : févr. 18




La cryothérapie corps entier dit CCE favorise la récupération physique rapide et augmente également les performances sportives. Elle améliore donc considérablement notre aptitude à l’analgésie, autrement dit au soulagement des douleurs.

La cryothérapie agit comme un puissant stimulateur neuronal mais elle possède également des effets positifs sur le rétablissement cellulaire ainsi que sur le stress, la dépression et l’insomnie.

Tous ces effets ayant été confirmés par de nombreuses études scientifiques.


Quel est l’action de la cryothérapie sur le corps ?





L’objectif de la cryothérapie est de stimuler le corps humain dans le but de déclencher des protections pour lutter contre le froid et en tirer tous les avantages naturels. Lorsqu’on descend à une certaine température, l’objectif étant de 12°C en cutané, on crée ce que l’on nomme le choc thermique.

Ce choc thermique induira une suite de réactions en chaine physiologique et biologique.

En premier lieu, la cryothérapie va entrainer une baisse de la température au niveau cutané.

Les vaisseaux sanguins se contractent, c’est le mécanisme de que l’on nomme vasoconstriction, par la suite le sang va ensuite quitter les zones périphériques dans l’organisme pour rallier le tronc central. Ensuite par un mécanisme réflexe, les vaisseaux sanguins se relâchent très rapidement c’est la vasodilatation.

Le sang rallie alors les zones dites périphériques et favorise un drainage des déchets et une meilleure oxygénation. Grâce au choc thermique, le corps va fabriquer et sécréter différentes hormones :


L'endorphine qui est l’hormone la plus connue, mais sous le nom de l’hormone du bien-être

la sérotonine, aux propriétés anti-inflammatoires, qui soulagera du stress et favorisera un sommeil de qualité.

Le cortisol, aux propriétés anti-inflammatoires, qui répare les tissus et en augmente la densité osseuse.

Le collagène qui est le fondement de nos tissus conjonctifs : os, cartilages, muscles, tendons, ligaments, peau.