La Sclérose en plaque et la Cryothérapie

Généralités

La sclérose en plaque (SEP) est une maladie auto-immune chronique invalidante du système nerveux central. Dans cette pathologie, le système immunitaire va se retourner contre les cellules synthétisant la gaine de myéline (oligodendrocytes) entourant les axones des neurones. La maladie va évoluer par poussée, chaque poussée va détruire des portions de la gaine de myéline. C’est à partir de deux lésions distinctes dans le système nerveux central que le terme de sclérose en plaque est utilisé. Il y a une dissémination lésionnelle dans le temps et dans l’espace. Ces lésions ont pour conséquences une altération de la conduction des messages nerveux. Les symptômes varient en fonction de la localisation et des lésions. L’évolution est le plus souvent imprévisible La SEP atteint souvent des jeunes adultes diagonstiqué entre 20 et 50 ans. Elle représente la première cause de handicap sévère non traumatique chez les trentenaires. L’âge moyen du début de la maladie est de 30 ans. Dans le monde, 2,3 millions de personnes sont atteintes de SEP. Bien que cette pathologie est présente dans toutes les régions du monde, sa prévalence varie fortement entre différentes régions du monde. Ainsi elle est la plus forte aux Etats-Unis et en Europe alors que par opposition, elle est moins présente en Afrique sub-saharienne et Asie de l’Est. En France, environ 80 000 personnes présentent une SEP soit 1 personne sur 1000. Les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes suggérant un rôle hormonal dans cette pathologie.




Symptômes

85% des cas la maladie débute par des poussées Troubles moteurs avec faiblesse musculaire -Troubles de la sensibilité, visuels, troubles de l’équilibre, urinaires et sexuels La première années les symptomes disparaissent après chaque poussée et récupération souvent complète. Après entre 5 et 20 ans le, handicap s’installe progressivement : c’est la phase secondairement progressive de la maladie. Enraiements Il n'y a pas de traitements pour guérir mais une prévention des poussées.


La sclérose en plaques (SEP) et la cryothérapie

La sclérose en plaques est une pathologie inflammatoirecausée par une perturbation du système immunitaire (maladie auto immune).

L’action anti-inflammatoire et la stimulation du système immunitaire sont donc primordiales pour diminuer les signes de la sclérose en plaques et améliorer la qualité de vie.

La fatigue est un point clé dans la vie d’une personne souffrante de SEP. En effet, les journées peuvent s’avérer compliquées lorsqu’il faut enchainer les activités.

La cryothérapie agit de manière rapide et durable sur la récupération et la qualité du sommeil, pour retrouver un rythme de vie plus serein.




Les bienfaits de la cryothérapie pour lutter contre la sclérose en plaques


Les bienfaits de la cryothérapie sont nombreux et se distinguent en trois catégories.

Diminution de la douleur et système immunitaire boosté

L’action du froid sur la peau entraine une diminution de la vitesse de conduction nerveuse et permet une antalgie immédiate. Le bénéfice avec une séance peut varier d’une journée à une semaine. Mais rassurez-vous, pour un résultat durable il existe une solution. ​ Le système immunitaire est boosté lors du passage de 3 minutes à -110 °C. L’efficacité a été démontrée scientifiquementsur les marqueurs de l’immunité et de l’inflammation. Les défenses immunitaires sont stimulées ce qui est essentiel comme pour de nombreuses maladies auto-immunes. La diminution des signes inflammatoires et une réponse immunitaire renforcée sont des atouts non négligeables de la cryothérapie d’autant plus que cette action est naturelle.


Diminution de la fatigue et récupération efficace

La fatigue est un point très important dans la journée des patients atteints de SEP. Pour cela la cryothérapie est l’outil le plus efficace. De la même façon qu’un athlète de haut niveau récupère d’une compétition, une personne atteinte de SEP peut récupérer pour retrouver un maximum d’énergie de manière naturelle. L’exposition à -110 °C durant 3 minutes permet une augmentation de la vascularisation et un drainage efficace des déchets couplés à une meilleure oxygénation. Le résultat est une récupération immédiate en une seule séance et la sensation de repartir comme neuf.

Bien être immédiat pour une qualité de vie améliorée

Un autre bénéfice de la cryothérapie est l’action sur le système hormonal. La cryothérapie permet d’augmenter naturellement les sécrétions hormonales pour retrouver une fonction normale. Le résultat est un bien-être immédiat et une qualité de sommeil nettement plus élevée. Cette action est primordiale et permet d’améliorer la qualité de vie de manière significative.


Quelle formule CryoBox en cas de Sclérose en plaques ?

Comme nous l’avons vu, une séance de cryothérapie permet une diminution de la douleur et une amélioration de la qualité de vie sur 24 heures à 1 semaine.

Mais pour un bénéfice durable, il faut pratiquer 10 séances sur 10 jours.

L’objectif est de stimuler l’organisme de manière répétée pour le ré entrainer à fonctionner normalement. L’avantage est que l’on fait appel aux ressources du corps.

Ce protocole de 10 séances sur 10 jours a prouvé son efficacité scientifiquement dans le cadre d’une recherche à l’INSEP (Institut National du Sport de l’Expertise et de la Performance). Ils ont aussi démontré que 10 séances a raison de 2 séances par jour sur 5 jours permettait d’obtenir le même résultat.

Pour un bénéfice plus durable nous proposons une phase de stabilisation de 5 séances à effectuer sur 3 semaines pour augmenter la durée d’efficacité.

Concrètement les bénéfices peuvent aller jusqu’a 6 mois voir 1 an pour certains.



Notre équipe d’ostéopathe CryoBox reste disponible pour répondre à vos questions et vous guider vers votre objectif.